Le balayeur

Clip le balyeur

Le balayeur est le troisième clip officiel du groupe Otava Yo. Les paroles (sauf le refrain) sont de Daniil Harms (1905-1942, poète russe, précurseur de l’absurde). La musique s’inspire du folklore letton (chanson «Tumša tumša tā eglīte»), le refrain aussi.

Tumša tumša tā eglīte

Le clip « Balayeur » d’Otava Yo a été réalisé en février-mars 2012 dans la cour du Musée Anna Akhmatova (célèbre poétesse russe, 1889-1966) à Saint-Pétersbourg.

« L’étudiante » est jouée par une actrice Anna Somkina, « l’étudiant » par un acteur Ilya Lissitsyn connus au spectacle de marionnettes « Comme un héron demandait une grue au mariage » dans lequel jouent certains musiciens du groupe. « Le Monsieur » s’appelle Thomas, il est un des copropriétaire d’un pub « Shamrock » à Sain-Pétersbourg et américain. Mais il a tout à fait l’air d’un grand seigneur russe avec ses moustaches et son manteau de castor, surtout en hiver, dit Alexeï Belkin.

Le tournage du clip a commencé en février. Mais les musiciens n’ont pas réussi à tout filmer et ont du continuer en mars. Il avaient peur que la neige ne fonde, ce qui est finalement arrivé. Une fois venu dans la cour ils ont trouvé des flaques d’eau à la place des congères. Ils ont cru devoir remettre le tournage à l’année prochaine. Mais l’hiver a fait son retour. D’après Alexeï Belkin, presque personne n’était malade.

L’étudiant (lit un texte folklorique) : Comme sur un pont, petit pont,
Oh, mon pommier de jardin,
Mon étincelle ...
L’étudiante : Parasite !
L’étudiant : Je suis un homme !

En manteau, cotte et chapka
Un balayeur fumait sa pipe.
Il s’est assis sur un banc,
A la neige il a dit :

Refrain : Ver ver ver ver
Boum boum boum
Trrr- rassa-ssa
Rilassa, ralassa
Tchoumaï roudy ralala.

Voles-tu ou bien fonds-tu?
On n’y comprend rien du tout!
On nettoie, on balaye,
Mais c’est en vain qu’on déblaye !

Mais pourquoi dis-je tout cela?
Pour fumer je vais m’assoir.
Rilassa, ralassa
Tchoumaï roudy ralala

Refrain.

Il fume sa pipe, le balayeur.
La neige lui fait plisser les yeux.
Il baille et pousse un soupir,
Et d’un coup il s’endormit.

Refrain

Tiens, Manya, - cria Vanya,
Vois-tu cet épouvantail
Qui de ses yeux charbonnés
Examine son balai.

Refrain

C’est comme un bonhomme de neige
Ou tout juste un Père-Noël.
Frappe-le sur son couvre-chef
Ou attrape-le par le nez.

Refrain

Mais soudain il a grogné,
Il a tapé de ses pieds,
Il a sauté de son banc
Et en russe il a crié :

Refrain  : Ver ver ver ver
Boum boum boum
Trrr- rassa-ssa
Rilassa, ralassa
Tchoumaï roudy ralala.

Pour les russophones:

В шубе,
в шапке, в душегрейке
Дворник трубочку курил,
И, усевшись на скамейке,
Дворник снегу говорил:
— Ты летаешь или таешь?
Ничего тут не поймёшь!
Подметаешь, разметаешь,
Только без толку метёшь!
Да к чему ж я говорю?
Сяду я да покурю.
Дворник трубку курит, курит…
И глаза от снега щурит,
И вздыхает, и зевает,
И внезапно засыпает.
— Глянь-ка, Маня!— крикнул Ваня.—
Видишь, чучело сидит
И глазами-угольками
На метлу свою глядит.
Это вроде снежной бабки
Или просто Дед Мороз.
Ну-ка, дай ему по шапке
Да схвати его за нос!
А оно как зарычит!
Как ногами застучит!
Да как вскочит со скамейки,
Да по-русски закричит...

Laisser un commentaire